Awareness

Awareness is the greatest agent for change –
Suffering has a noble purpose: the evolution of consciousness and the burning up of the ego.

Eckhart Tolle

 

IMG_0954

We have a predator that came from the depths of the cosmos and took over the rule of our lives. Human beings are its prisoners. The predator is our lord and master. It has rendered us docile, helpless. If we want to protest it suppresses our protest. If we want to act independently, it demands that we don’t do so… The predators have given us our system of beliefs, our ideas of good and evil, our social mores. They are the ones who set up our hopes and expectations and dreams of success and failure. They have given us covetousness, greed, and cowardice. It is the predators who make us complacent, routinary, and egomaniacal…What we have against us is not a simple predator. It’s very smart, and organized. It follows a methodical system to render us useless.
Man the magical being that he’s destined to be, is no longer magical. He’s an average piece of meat: trite, conventional, imbecilic.

Carlos Castaneda The active side of infinity

 

Venu des profondeurs du cosmos, un prédateur est là, qui toute notre vie nous maintient sous son emprise. Les êtres humains sont prisonniers et ce prédateur est notre seigneur et maître. Il a su nous rendre faibles et dociles. Il étouffe toute velléité de protestation ou d’indépendance et nous empêche d’agir librement. Les prédateurs nous ont imposé nos systèmes de croyance, nos idées sur le bien et le mal, nos mœurs sociales. Ce sont eux qui suscitent nos espoirs et nos attentes, nos rêves de succès ou notre peur de l’échec, eux encore qui insufflent dans notre esprit convoitise, avidité et lâcheté et qui le rende prétencieux, routinier et égocentrique. Ils sont extrêmement efficaces et organisés. Ils ont accompli une manœvre stratégique pour nous rendre apathique et inutile.
L’humain, cet être magique qui est déstiné à l’être, n’est plus magique. Il n’est plus qu’un morceau de viande de qualité moyenne : banal, conventionnel et imbécile.

Carlos Castaneda Le voyage définitif