Awareness

Awareness is the greatest agent for change –
Suffering has a noble purpose: the evolution of consciousness and the burning up of the ego.

Eckhart Tolle

 

IMG_0954

We have a predator that came from the depths of the cosmos and took over the rule of our lives. Human beings are its prisoners. The predator is our lord and master. It has rendered us docile, helpless. If we want to protest it suppresses our protest. If we want to act independently, it demands that we don’t do so… The predators have given us our system of beliefs, our ideas of good and evil, our social mores. They are the ones who set up our hopes and expectations and dreams of success and failure. They have given us covetousness, greed, and cowardice. It is the predators who make us complacent, routinary, and egomaniacal…What we have against us is not a simple predator. It’s very smart, and organized. It follows a methodical system to render us useless.
Man the magical being that he’s destined to be, is no longer magical. He’s an average piece of meat: trite, conventional, imbecilic.

Carlos Castaneda The active side of infinity

 

Venu des profondeurs du cosmos, un prédateur est là, qui toute notre vie nous maintient sous son emprise. Les êtres humains sont prisonniers et ce prédateur est notre seigneur et maître. Il a su nous rendre faibles et dociles. Il étouffe toute velléité de protestation ou d’indépendance et nous empêche d’agir librement. Les prédateurs nous ont imposé nos systèmes de croyance, nos idées sur le bien et le mal, nos mœurs sociales. Ce sont eux qui suscitent nos espoirs et nos attentes, nos rêves de succès ou notre peur de l’échec, eux encore qui insufflent dans notre esprit convoitise, avidité et lâcheté et qui le rende prétencieux, routinier et égocentrique. Ils sont extrêmement efficaces et organisés. Ils ont accompli une manœvre stratégique pour nous rendre apathique et inutile.
L’humain, cet être magique qui est déstiné à l’être, n’est plus magique. Il n’est plus qu’un morceau de viande de qualité moyenne : banal, conventionnel et imbécile.

Carlos Castaneda Le voyage définitif

An absent love / Un amour absent

They said they loved me but they would love me better if…

So I offered my innocent smile to imitate the sunbeams

They said they loved me but they would love me better if…

So I offered my tears to reflect the colors of the rainbow

They said they loved me but they would love me better if…

Then my wounded heart unveiled their deception

Revealing I had been abandoned a long time ago

I wandered like an orphan begging for crumbs of love

They said they loved me but they would love me better if…

Enraged I dumped all the crumbs of toxic offerings

And I walked alone bravely in the thunderstorm

Making the promise to my Divine Self not to beg anymore

In healing I realized

The absence of their unconditional love…

And my heart accepted forgiveness to honor

Its Sacred Scar

 

 

Ils disaient qu’ils m’aimaient et m’aimeraient mieux si…

Alors j’ai offert mes sourires d’enfant pour imiter tous les rayons de soleil

Ils me disaient qu’ils m’aimaient et m’aimeraient mieux si…

Alors j’ai offert mes larmes de toutes les couleurs de l’arc en ciel

Ils me disaient qu’ils m’aimaient et m’aimeraient mieux si…

Mon cœur blessé a compris qu’ils m’avaient trompée

Et me révéla que j’étais abandonnée depuis longtemps

Orpheline errante j’ai mendié quelques miettes d’amour

Ils disaient qu’ils m’aimaient et m’aimeraient mieux si…

En rage j’ai rejeté toutes les miettes d’offrandes toxiques

Et seule bravant l’orage j’ai promis à mon Être Divin de ne plus mendier

En guérison j’ai réalisé

L’absence de leur amour inconditionnel…

Et mon cœur a accepté le pardon pour honorer

Sa Cicatrice Sacrée

Masked predators / Les prédateurs masqués

They wore masks to take my soul

My soul is like the bird flying away

No one can have it

My soul is like the infinite sky

No one can have it

My soul is like the powerful and elusive wind

No one can have it

They wore masks to take my soul

But my soul is a bird flying in the sky

Carried by the wind of Providence

Ils portaient des masques

Pour me prendre mon âme

Mon âme est comme l’oiseau qui s’envole

Personne ne peut la posséder

Mon âme est comme le ciel infini

Personne ne peut la posséder

Mon âme est comme le vent puissant et insaisissable

Personne ne peut pas la posséder

Ils portaient des masques pour me prendre mon âme

Mais mon âme est un oiseau volant dans le ciel

Emporté par le vent de la Providence

An angel is passing / Un ange passe

I was an angel

The predators came

They tore my wings…

In the tempest of my emotions

I forgot I was an angel

And I abandoned my wings blackened by my tears of rage…

But one day the wind brought them all back

White and shiny…

Since that time

In my soul-light

I reassembled my angel wings

Immaculate

Thanks to Mother Nature

 

 

J’étais un ange

Les prédateurs sont venus

Ils ont déchirés mes ailes…

Dans la tempête de mes émotions

J’ai oublié que j’étais un ange

Alors j’ai abandonné mes ailes noircies par mes larmes de rage…

Et un jour le vent me les a rendues

Blanches et brillantes…

Depuis ce temps

Dans mon âme-lumière

J’ai rassemblé mes ailes d’ange

Immaculées

Grâce a la Mère Nature

To Narcissus in love with Suffering / A Narcisse …amoureux de Souffrance

O you who refuse to welcome

The richness of life and the bliss of the present moment

You are the prey of suffering for worshipping the past as one worships God

Your only torch is the conflict which guides you

In the obscurity of your mediocrity and criminal ignorance

O you who don’t want to enjoy either the dawn or the twilight

You are the prey of misfortune

The misfortune you cherish so much

Grows in your mirror

Creator of chaos and destruction

A curse for the love of life and humanity

Long live Mother Nature!

 

 

O vous qui refusez d’accueillir

La richesse de la vie et le bonheur de l’instant présent

Vous êtes la proie de la souffrance pour adorer le passé comme on adore Dieu

Votre unique flambeau est le conflit qui vous guide dans l’obscurité

De votre médiocrité et de votre ignorance criminelle

O vous qui ne voulez apprécier ni l’aurore ni le crépuscule

Vous êtes la proie du malheur

Le malheur que vous chérissez tant

Grandit dans votre miroir

Créateur de chaos et de destruction

Une malédiction pour l’amour de la vie

Et de l’humanité

Vive la Mère Nature !